Mémoires primés

Vous trouverez ci-dessous une liste de mémoires primés sur l'éducation thérapeutique du patient.

Mme Tiphaine LAMY DE LA CHAPELLE
Mme Claire LEJAL
Mme Béatrice THIBAUD DE LA ROCHETHULON

Mise en oeuvre d'un programme d'ETP au domicile du patient au stade précoce de la maladie d'alzheimer


Objectif : Ce travail de recherche, a pour objectif d’évaluer la pertinence d’un programme d’ETP à domicile proposé à des patients au stade précoce de la Maladie d'Alzheimer. Avant de mener notre recherche, nous avons cherché à brosser un état des lieux des prises en charge des patients atteints de la maladie d’Alzheimer via des programmes d’ETP. Nous avons également étudié les travaux préexistants sur le maintien au domicile des sujets âgés en perte d’autonomie ainsi que ceux sur les débuts de l’ETP à domicile. À partir de ces différents constats, nous avons établi deux hypothèses :  H1 : Un programme d’ETP se deroulant domicile permet d'obtenir de meilleurs resultats en matiere de preservation de l’autonomie dans la vie quotidienne.  H2 : Un programme d’ETP se deroulant au domicile entraine une meilleure adhesion du malade au traitement. Méthodologie : Dans le cadre de cette étude, nous avons veillé dans un premier temps à établir des critères d’inclusion des sujets aux groupes de recherche tels que l’âge (< 65 ans), le sore au MMSE (< 20), le temps écoulé depuis le diagnostic (de 3 à 6 mois), la présence d’un aidant au domicile (au moins 6h/jour). Les sujets sont ensuite répartis en deux groupes : l’un suivant un programme d’ETP en institution (avec des séances en individuel et d’autres en collectif) et l’autre bénéficiant de ce même programme à domicile. Le recueil de donnés s’organise en deux temps. Une première évaluation a ainsi lieu avant le début du programme d’éducation et une seconde 18 mois après la fin du programme. Toutes deux tendent à évaluer l’acquisition des objectifs fixés au début du programme d’ETP, le degré d’autonomie du patient (via l’IADL et l’ADL), ainsi que l’adhésion thérapeutique du patient aux soins via un entretien semi-directif. Enfin, les résultats sont traités de manière qualitative et mis en perspective avec les hypothèses de recherche précédemment établies.


Mme Mélisa SOARES DE BRITO
Mme Nathalie CORNET

Un pantin de bois articulé comme support d'ETP pour des enfants atteints de paralysie cérébrale


Exerçant en tant que kinésithérapeute et ergothérapeute en SSR, notre sujet de mémoire s’inscrit dans le programme d’ETP « T’es cap mill’path » élaboré et mis en place depuis 2011. Parmi les nombreuses pathologies traitées au sein de notre établissement, nous prenons en rééducation des enfants atteints de Paralysie Cérébrale. Ainsi, nous nous sommes questionnées sur les causes possibles de non-observance du port de l’appareillage qui leur est généralement prescrit. Notre outil pédagogique, un pantin articulé, vise à faire comprendre aux enfants, de manière visuelle et tridimensionnelle, le fonctionnement musculaire pathologique et ses répercussions. Il permet ainsi d’aborder de façon ludique et positive le port de l’appareillage et de tenter de leur faire apprivoiser au long court. L’expérimentation nous a montré l’intérêt de cet outil non seulement auprès des enfants mais également de leurs parents et des professionnels qui en ont la charge.


Mme Aurélie LAUNAY
Mme Karine MARIE

Outil d'éducation thérapeutique pour verbaliser des émotions, rapporter ses sentiments du vécu de la maladie


La mise en place d'une unité d'éducation thérapeutique pour les enfants ayant un diabète de type 1 a permis aux enfants éduqués, dans le cadre de ce programme, d’acquérir des compétences d’auto soins. Le vécu de la maladie Diabète est source d’émotions dans de nombreuses situations. Le diabète influe sur l’estime de soi des enfants. Nous avons décidé de créer un outil D'Emotions pour travailler avec eux les compétences d'adaptation à la maladie, et plus particulièrement la compétence « pouvoir exprimer ses sentiments relatifs à la maladie et mettre en œuvre des conduites d'ajustement. Après un temps de lecture suffisant sur les différentes approches en éducation thérapeutique du patient et le développement de l'enfant, nous avons démontré que l’enfant âgé de 8 à 12 ans comprend la nature des émotions dites de base : joie, peur, colère et tristesse et qu’il a la capacité de contrôler ses émotions. De plus, l’activité de groupe permettant une reconnaissance des émotions et attitudes ressenties, nous avons pu nous inspirer de la théorie et des outils de l’éducation pour la santé afin de réfléchir, construire et tester le jeu D'émotions auprès d’enfants âgés de 8 à 12 ans. Le travail d’évaluation de l’outil est toujours en cours. Nous espérons pouvoir valider son utilisation pour permettre d’améliorer nos pratiques éducatives. Dans un second temps, nous espérons pouvoir en faire bénéficier les parents qui sont tout autant affectés par le vécu de la maladie.