Mémoires primés

Vous trouverez ci-dessous une liste de mémoires primés sur l'éducation thérapeutique du patient.

Dr INK Olivier

Coordination partagée du programme ETP MICI


La fréquence des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI : maladie de Crohn, rectocolite hémorragique - RCH) est en augmentation en France (+ 76 % en 10 ans -200 000 personnes touchées), principalement dans sa partie nord. L’Aisne est l’un des 4 départements principalement touchés par les MICI, avec le Pas de Calais, les Ardennes, la Somme. Les MICI peuvent survenir à tout âge, mais elle se déclarent généralement chez des adultes jeunes, entre 15 et 35 ans. Elles affectent également les 2 sexes. Les MICI, qui touchent des patients souvent jeunes, en construction de leur vie sociale, affective, professionnelle et parentale, évoluent, de façon variable, sur plusieurs dizaines d’années. Leurs traitements sont variés, souvent complexes, incluant des médicaments immunomodulateurs, des actes chirurgicaux, des recommandations hygiéno-diététiques. Les recommandations des sociétés savantes de gastroentérologie encouragent la pratique de l’éducation thérapeutique du patient (ETP) dans tous les services hospitaliers recevant des patients atteints de MICI, notamment aux moments du diagnostic et des changements de traitements. Les rencontres du docteur Olivier Ink, auteur de ce mémoire, avec l’association François Aupetit (AFA), association ancienne (35 ans) et très active de patients atteints de MICI, ont renforcé sa détermination à créer et animer un programme d’ETP des patients atteints de MICI (ETP MICI) dans l’Aisne, département à la fois très touché par ces maladies et actuellement dépourvu de cette organisation éducative. Le programme ETP MICI a été conçu en concertation avec l’équipe éducative (1 cadre de soins, 2 infirmières, impliqués dans la prise en charge des MICI et dans l’ETP), en collaboration avec le Pôle de prévention et d’éducation du patient (PPEP) de Soissons. Il a été approuvé et accompagné par la direction hospitalière de Soissons, présenté et validé par l’Agence régionale de santé (ARS) Hauts de France, en juin 2018, Le projet de Soissons est pionnier de l’ETP MICI dans l’Aisne.
Le projet d’ETP MICI à Soissons a été progressivement réfléchi, concerté et construit, en deux ans (2016-2017).